Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 17:38

Comme d’habitude dans ces affaires, deux versions s’opposent. Une plainte a toutefois été déposée par le père d’un jeune garçon  de 15 ans, frappé, le 9 Octobre dernier, par des policiers du Raid. Les heurts ont eu lieu devant un stade des quartiers nord de Marseille, ou des lycéens de l’établissement professionnel La Floride étaient venus non accompagnées pour un cours de sport. Des jeunes insultent alors les policiers qui s’y entrainent. Résultat : les hommes du Raid procèdent à des interpellations musclées. Six élèves ont été jetés à terre, certains roués de coups. Quatre présentent des blessures, plaies et contusions, l’un a subi une garde à vue.

  Outre la riposte disproportionnée face à des lycéens de seconde, selon plusieurs témoins, ce ne sont même pas les auteurs des insultes qui ont eu affaire au Raid. « Les jeunes en cause se sont dénoncés auprès du proviseur, mais c’est le groupe de mon fils qui a pris », dénonce Zoher Messaoudi, un des pères concernés. « Frappé par des adultes, il n’a compris qu’il s’agissait de policiers que lorsqu’ils ont mis le gyrophare sur leur voiture. » « Mon fils est traumatisé, il a été frappé et jeté trois fois par terre. Ce n’est pas un de délinquant, il va à l’école et joue au foot », raconte Mohamed Koudouroi Mbae, qui a déposé plainte pour coups et blessures volontaires. « Même si la police défend une autre version, est-ce normal de frapper un enfant de 15 ? ».

La préfecture de Police estime en effet que les policiers d’élite se sont sentis «  menacés ». « Cette réponse n’est pas très surprenante » analyse M. Christophe Pinel, avocat des Mbaé. « Le mineur que je défends n’était ni agressif, ni provocateur, ni violent et totalement inconnu de la justice. J’espère qu’il y’aura des suites. Mais, pour l’instant il n’a a eu aucune geste envers les familles ». L’union locale de la CGT des quartiers nord a dénoncé ces violences, «  nouvelle preuve de la stigmatisation que subissent les jeunes des quartiers nord, coupable par principe. Marc Bussone.                                                                                                                                                        

La jeunesse communiste des bouches du Rhône dénonce fermement les exactions qu'ont subis les lycéens des quartiers nord de Marseille. Si violence il y a, ce sont les violences sociales que subissent quotidiennement les habitants des quartiers populaires avec le chômage, les déficiences des services sociaux et la pauvreté qui règnent aux quartiers nord de Marseille !

C'est la violence de l'austérité que ce gouvernement "socialiste" fait payer à la classe ouvrière et aux couches populaires alors que le patronat multiplie ses profits !

Les lycées des quartiers nord et plus précisément du Lycée St-Exupéry ont lutté contre la réforme des ZEP par exemple en manifestant leurs désaccords à cette politique à double vitesse.

La jeunesse communiste des Bouches du Rhône apporte sa solidarité aux lycéens victimes de ces exactions policières.

Nous dénonçons la stigmatisation des quartiers populaires et continueront à créer les conditions par notre présence au quotidien pour un véritable changement au profit des travailleurs et de la jeunesse populaire dans ce département.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeunescommunistes13.over-blog.com - dans Actualité

La fédération

Vous êtes sur le blog des JC 13, pour nous écrire :

jeunes.communistes13@gmail.com

ou : MJCF 13, 280 rue de Lyon, 13 015 MARSEILLE

Contact avec les sections

Aix : jeunescommunistes.aix@gmail.com

35, impasse Granet 13100 Aix-en-Provence

Permanence le jeudi soir à partir de 18h30

________________________

Marseille : jc.section.marseille@gmail.com

21, boulevard Leccia 13003 Marseille

Permanence le lundi de 18h00 à 19h30

 _________________________

Martigues : jeunes.communistes.martigues@gmail.com

1, boulevard Gérard Philippe 13500 Martigues

 _________________________

Cellule étudiante Aix :

Local en fac de Lettres D030 (en face de la cafétéria)

Retrouvez nous sur Facebook et Twitter

logo_facebook.pnglogo_twitter.png

Les soirées du peuple !

Tous les jeudi soir à partir de 18h30 à la section d'Aix-en-provence (35, impasse Granet)

Projection de film, débat et soirée festive !

Catégories