Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 14:55

Interview de Makis Papadopoulos, KKE. Traduction de l'anglais via solidnet par nos soins


ICP : Suivant un accord existant entre le PC de Grèce et le PC, Turquie tu est allé animer un séminaire sur l'impérialisme avec les cadres du PC, Turquie. Penses tu que ce séminaire était productif ?

Makis Papadopoulos : Ce séminaire montre en lui même la coopération substantielle et fraternelle dans les relations des deux partis. Le PC de Grèce (KKE) et le PC, Turquie (KP) ont tous deux compris le besoin de faire de nouvelles avancées dans leur élaboration théorique, sur la base des principes du Marxisme-Léninisme, afin d'être à même de relever le défi de former une stratégie révolutionnaire dans les conditions actuelles. Ce séminaire a été productif parce qu'il nous a donné une occasion de clarifier l'approche léniniste de notre parti et de débattre de certains point critiques sur le sujet. Dans une période où les antagonismes inter centres impérialistes s'intensifient et avec l'OTAN devenant de plus en plus agressive, donc avec un risque d'une guerre plus généralisée, les partis communistes doivent être réactifs pour agir à temps.

ICP : Comment définirais-tu le système impérialiste du monde moderne ? Pense tu qu'il existe des différences avec celui de la période de Lénine ?

MP : La position de Lénine sur l'impérialisme, l'étape réactionnaire du capitalisme pourri est démontrée aujourd'hui plus que jamais. Aujourd'hui, les contradictions entre le capital et le travail et le rôle parasite du capital s'approfondissent de plus en plus. Certains actionnaires-parasites qui n'ont aucun lien direct avec la fonction et l'organisation de ces entreprises gagnent des profits énormes.

Les traits économiques du capitalisme monopoliste, qui ont étés définis par Lénine, sont des caractéristiques unifiées et communes des Etats capitalistes contemporains et du système financier international. Ces caractéristiques communes universelles des Etats capitalistes sont maintenant : la domination des monopoles, la création d'une oligarchie financière, l'augmentation de l'importance des exportations de capitaux par rapport aux exports de marchandises, la compétition pour la redistribution des nouveaux marchés et des territoires.

Dans quelques analyses il existe une fausse approche disant que Lénine a identifié l'impérialisme comme seulement une poignée de puissants Etats impérialistes, avec les soi-disant grandes puissances. L'analyse léniniste ne mène pas à la fausse conclusion que seul les Etats capitalistes en haut de la pyramide impérialiste mettent en place des politiques impérialistes. L'approche de Lénine des exemple de la Belgique, du Danemark et de l'Italie démontre le contraire.

Surtout dans le monde moderne nous ne serons pas capables de comprendre complètement la complexité de l'économie capitaliste globale, si nous limitons notre analyse aux actions des pays qui sont au sommet de la pyramide impérialiste. Par exemple, regardez le rôle décroissant des pays du G7 dans les 15 dernières années. Plus encore, si nous essayions d'évaluer les événements au Moyen Orient sans prendre en considération les plans et les effet que la Turquie, l'Arabie Saoudite et Israël ont sur la région, nous arriverions certainement à des conclusions erronées.

L'approche disant que nous sommes maintenant dans un nouveau stade historique de "mondialisation", à cause de l'augmentation de la force des compagnies avec une composition d'actionnaires multinationale et l'augmentation de l'interdépendance entre les Etats capitalistes, est aussi incorrecte. Ces phénomènes existants reflètent la bien connue tendance à l'internationalisation des mouvements de capitaux. Cependant, cette tendance ne nie pas la loi du développement inégal ni la formation de l'économie capitaliste nationale-étatique. Concernant les camps militaires rivaux dans l'Est de la Medittéranée nous pouvons facilement comprendre l'évolution de l'intensification des contradictions inter-impérialistes.

ICP : Dans cette perspective comment définis tu la relation entre les Etats Unis et l'Allemagne ? Par exemple, penses tu que la crise de Volkswagen était le résultat de la compétition entre les monopoles ? Ou, penses tu qu'elle était fondée sur la contradiction stratégique entre les centres impérialistes ?

MP : Ce n'est pas la première fois que les EU contribuent à amener des scandales au premier plan, qui frappent économiquement une firme allemande. Outre Volkswagen, il y a aussi les exemples de Siemens et de la Deutsche Bank, qui ont clairement donné les signaux d'une "guerre économique" entre les EU et l'Allemagne. Le changement international continu de l'équilibre des pouvoir parmi les pays intensifie les conflits de plus en plus. Ces dernières 15 années la proportion de l'Eurozone dans le produit mondial brut a montré une diminution inférieure à celle des EU. En ce qui le concerne, le rôle de la Russie et de la Chine dans l'économie allemande, les EU étant toujours le pays dominant, a augmenté.

Plus encore, les EU soutiennent la pression que les gouvernements français et italiens appliquent sur le gouvernement allemand pour changer la politique monétaire. Les EU dans le même temps jouent un rôle moteur dans les sanctions sur la Russie, ce qui frappe les intérêts allemands. Ausi, la réaction de la bourgeoisie allemande sur le Traité Transatlantique et le Projet Investissement sont d'une grande importance. Ce projet vise d'une certaine façon à un "OTAN économique" alors que les bourgeoisies allemandes et françaises suggèrent que la proposition américaine est d'une certaine façon un "cheval de troie". Il est clairement vu que dans le contexte du camp impérialiste Euro-Atlantique, que l'OTAN représente, les conflits inter-impérialistes entre les EU et l'Allemagne s'intensifient.

ICP : Où positionne-tu la Chine dans ce système ?

MP : Comme nous le remarquions il y a 10 ans à notre 17e congrès, la Chine a renforcé ses rapports de production capitalistes et ouvert son économie aux marchés capitalistes internationaux surtout après être devenu membre de l'Organisation Mondiale du Commerce et du Fond Monétaire International. Ces tendances ont augmenté depuis. L'économie chinoise est motivée par les profits capitalistes et non pas par les besoins sociaux. La Chine, aujourd'hui, porte les caractéristiques d'un fort stade de capitaliste monopoliste, un état créditeur et une force dirigeante dans la pyramide impérialiste.

Ces dernières quinze années l'équilibre de la force économique entre les EU et la Chine, par rapport à leur proportion dans le Produit Mondial Brut et leur flux d'échanges, a changé à l'avantage de cette dernière.

La Chine et les alliances capitalistes inter-Etats auxquelles elle participe, comme BRICS et l'Organisation de Coopération de Shangaï, sont en compétition avec d'autres centres impérialistes comme les EU et l'UE, pour la redistribution des nouveaux marchés et des territoires d'importance économique. L'initiative "Une ceinture, une route" fait ressortir l'essai d'une zone de libre échange visant à unir la Chine avec le reste de l'Asie, de l'Europe et de l'Afrique. La formation de la Nouvelle Banque de Développement et de la Banque Asiatique d'Investissement pour les Infrastructures est une réponse à la domination américaine sur la Banque Mondiale et le FMI.

Après le retard dans l'économie chinoise, l'Etat a procédé à une restructuration de l'industrie d'Etat, licenciant six millions de travailleurs, pendant que l’accès pour le peuple à des ressources sociales gratuites tels que la santé et l'éducation a été limité. Ces développement au total prouvent la domination des rapports de production capitalistes en Chine.

ICP : Penses tu que dans le futur proche les EU et leur alliés pourraient déclarer une guerre à la Chine, la Russie et les pays voisins ? Dans ce contexte, comment évalue-tu le sommet de l'OTAN qui aura lieu cet été à Varsovie ?

MP : Nous ne pouvons pas prophétiser ça. Mais nous pouvons dire de façon certaine que le capital suraccumulé qui ne peut pas être transformé en un investissement générateur de profits est en augmentation dans le système impérialiste international moderne. Aucun des centres impérialistes ne peut facilement et effectivement sécuriser la banqueroute d'un Etat bourgeois ou d'un large groupe bancaire. Dans ce contexte économique les conflits parmi les centres impérialistes pour le contrôle et la redistribution des marchés, des sources d'énergie et généralement des territoires avec une grande signification économique, comme les sources maritimes d'hydrocarbures dans l'Est de la Méditerranée et les sources terrestres au Moyen Orient. Ces conflits pénètrent aujourd'hui dans les négociations internationales entre les centres impérialistes sur les frontières et les droits de souveraineté des pays d'Eurasie, et la confrontation sur les gros problèmes tels que Chypre, les questions kurde et palestinienne.

Le compromis temporaire entre les EU et la Russie dans la région plus large est tout à fait fragile, si nous prenons aussi en considération la nouvelle possibilité pour les EU d'exporter de l'énergie. Pourtant les exercices militaires de l'OTAN suggèrent la préparation d'une nouvelle intervention impérialiste en Libye et le renforcement de son rôle en Syrie.

La fortification des flottes de l'OTAN dans la mer Egée, les nouvelles étapes vers la fortification de l'OTAN en mer Baltique, l'activation du bouclier antimissile en Roumanie et le sommet de l'OTAN prévu pour avoir lieu à Varsovie cet été avec comme sujet, améliorer la "stabilité" au delà des frontières de l'OTAN, sont des indications d'une escalade dans l’agressivité de l’Euro atlantisme.

Les forces alliées avec les EU comme la Turquie et l'Arabie Saoudite semble non satisfaites de ce compromis temporaire entre les EU et la Russie, et elles contribuent à une plus grande intensification de leur conflits.

ICP : Quelles possibilités ouvrent la compétition et les contradictions entre les pays impérialistes au forts partis communistes de la classe ouvrière ?

MP : Les communistes doivent lutter de façon décidée et méthodique de façon à ce que la classe ouvrière ne suive pas la classe bourgeoise, ne se retrouve pas piégée et ne doivent pas concilier avec une des alliances impériales en compétition. Seulement à cette condition, ils peuvent utiliser les contradictions entre les centres impérialistes pour les bénéfice des intérêts des peuples, pour renverser par l'action révolutionnaire la classe bourgeoise dans chaque pays. Le combat politique quotidien pour le droit des peuples et leur besoin de prévenir la guerre impérialiste ne doit pas être détaché de la tâche révolutionnaire principale, l'objectif du pouvoir des travailleurs. Au même moment, nous devons renforcer la coordination alors que les partis communistes et le mouvement de la classe ouvrière ont besoin d'agir en commun dans une orientation anti-monopoliste et anti-capitaliste. Dans cette orientation, la coopération proche et fraternelle des PC de Turquie et de Grèce gagne une signification spéciale. Les déclarations communes que nous avons fait depuis mars 2011 montre la façon d'organiser la lutte contre l'OTAN, les classes bourgeoises de deux pays dans l'orientation des intérêts des peuples.

09/06/2016

Les communistes doivent lutter méthodiquement et de façon décidée contre l'impérialisme

Partager cet article

Repost 0
Published by jeunescommunistes13.over-blog.com - dans International

La fédération

Vous êtes sur le blog des JC 13, pour nous écrire :

jeunes.communistes13@gmail.com

ou : MJCF 13, 280 rue de Lyon, 13 015 MARSEILLE

Contact avec les sections

Aix : jeunescommunistes.aix@gmail.com

35, impasse Granet 13100 Aix-en-Provence

Permanence le jeudi soir à partir de 18h30

________________________

Marseille : jc.section.marseille@gmail.com

21, boulevard Leccia 13003 Marseille

Permanence le lundi de 18h00 à 19h30

 _________________________

Martigues : jeunes.communistes.martigues@gmail.com

1, boulevard Gérard Philippe 13500 Martigues

 _________________________

Cellule étudiante Aix :

Local en fac de Lettres D030 (en face de la cafétéria)

Retrouvez nous sur Facebook et Twitter

logo_facebook.pnglogo_twitter.png

Les soirées du peuple !

Tous les jeudi soir à partir de 18h30 à la section d'Aix-en-provence (35, impasse Granet)

Projection de film, débat et soirée festive !

Catégories